Comment faire des économies sur les courses alimentaires ?

Dernière mise à jour : 8 oct.

Dans le contexte actuel d'inflation, des denrées alimentaires notamment, je vous propose mes astuces, que vous connaissez peut-être déjà pour certaines, afin de gagner quelques euros sur vos paniers... C'est parti !


Vous souvenez vous de la première fois que vous avez "fait les courses" ? Difficile n'est-ce pas ? Je vous pose cette question car bien souvent, nos habitudes d'achats dépendent de la façon dont nous faisions les courses avec nos parents quand nous étions plus jeunes. Peut-être aviez vous l'habitude de suivre une liste (sauf si votre mère l'a oublié sur le plan de travail en partant, un classique 😉), ou de faire toutes les têtes de rayons...


Voyons ensemble quelles sont les meilleures habitudes à prendre (ou à laisser !) pour votre porte-monnaie 👛.


#1 : Avant les courses, la LISTE


Le message est le suivant : faites une liste ! Bien qu'évident, ce conseil est imparable pour faire des économies. Pourquoi ? Parce que l'on est juge de ce qui est essentiel ou non. Et en plus aujourd'hui, contrairement à nos parents quand ils étaient jeunes, nous avons presque tous entre nos mains un appareil qui permet de créer des listes dans les applications "Notes", "Keep", "Evernote" et compagnie... J'ai nommé le smartphone ! Donc fini la liste que l'on oublie sur le plan de travail de la cuisine avant de partir (sauf si vous oubliez aussi votre téléphone, là je ne peux rien pour vous 😅).


#2 : Regarder le prix... au kilo !


Vos parents vous ont-ils appris à être attentif au petit prix en €/kg situé en bas de l'étiquette du produit ? Si oui, bien leur a pris ! Regardons l'exemple suivant, avec des fromages blancs de la marque Carrefour :

Le prix au kilogramme est inférieur si vous achetez directement le pot de 1kg plutôt que les 8 pots individuels de 100g (avec plus de 40 centimes d'écart !). En réalité, c'est comme ci, en achetant le gros pot, vous aviez 8 + 2 portions gratuites.


« Ici, vous pouvez donc économiser 25%, en regardant simplement les prix au kilogramme, et cela peut s'appliquer à presque tous les rayons. »

#3 : Gare aux promos


Les produits mis en avant à l'entrée des grandes surfaces ou en tête de rayons sont bien souvent en lien avec l'actualité du moment : Noël, Pâques, grandes vacances, chandeleur et j'en passe. Ces lieux stratégiques pour les commerçants sont l'occasion de présenter des articles en grands formats (voire très grands lots), afin de vous faire profiter d'économies... Qu'ils disent ! En effet, la meilleure des conduites à adopter est la suivante :

  • Ai-je besoin de toute cette quantité ?

  • Si oui, est-ce que cette promotion en est vraiment une ?

Allez donc faire un tour dans le rayon où se trouve le fameux produit non soldé et vérifiez le prix au kilogramme, vous risquez d'être surpris. Les promos sont un moyen pour les magasins d'attirer le chaland, de faire de plus gros volumes et donc d'obtenir des prix plus intéressants auprès de leurs fournisseurs. Moralité : parfois vous êtes gagnants, mais eux le sont toujours !


#4 : Suivre les saisons... mais pas que.


Concernant l'achat des fruits et légumes, 69% des français se privent ou se sont déjà privé de consommer ces aliments à cause de leur prix*. Ce chiffre fait froid dans le dos à la diététicienne que je suis, vous pensez ! Il est vrai qu'en suivant les saisons, on peut parvenir à faire quelques économies, mais avec l'inflation et la globalisation, cet argument est à mon sens de moins en moins tangible. Les fruits et légumes BIO, jusqu'à présent jugés trop chers, arrivent à se trouver au même prix que les végétaux issus de l'agriculture conventionnelle. Les marchés de producteurs sont aussi un bon moyen de trouver des légumes et fruits en circuit court : ce que vous payez rentre alors directement dans la poche du producteur, il n'y a pas d'intermédiaire. Pour mes lecteurs biarrots, je vous invite donc à venir faire vos emplettes le samedi matin sur le carreau des Halles : c'est là que sont les paysans, et les prix raisonnables.


*Source : L’Observatoire des Nouvelles Consommations – Enquête d’opinion auprès des Français sur « Les Français et l’alimentation de qualité » – Ipsos – mai 2022.


#5 : les applis anti-gaspillage et les dates courtes


Too Good to Go, Phoenix... Ces noms vous parlent ? Vous y trouverez de nombreuses enseignes qui proposent leurs invendus sous forme de panier surprise à récupérer à des créneaux horaires précis. Sur la côte basque, je trouve que l'offre est encore assez limitée, et que les partenaires de ces applications sont essentiellement des boulangeries/pâtisseries. Sinon, dans les grandes surfaces, vous avez de plus en plus de bacs réfrigérés "DLC courte" ou d'étagères "anti-gaspi". Mon avis de diététicienne : ne vous forcez pas à prendre un produit sous prétexte qu'il est soldé. Si vous n'aimez pas la mozzarella, laissez la à quelqu'un d'autre comme moi qui se fera une joie de l'utiliser le soir même sur une pizza maison ou un bon gratin de légumes 😉.


légumes panier surprise anti-gaspillage cuits au four
Une plaque de légumes d'hiver que j'avais récupéré en panier surprise Too Good to Go chez Carrefour... ça vaut le coup !

N'oubliez pas : vous avez les cartes en main !


Ne perdez pas de vue que pour maîtriser son budget courses, tout est une question de choix, et de vigilance. Ces 5 conseils sont les premiers qui me sont venus à l'esprit, mais on pourrait écrire d'autres tips sur le sujet... Si cet article vous a appris des petites choses, n'hésitez pas à me le dire en commentaire ou me proposer vos suggestions/questions par mail. A bientôt et... bonnes courses !

13 vues0 commentaire